MADAGASCAR 2018

Madagascar 2018

Nos aventures solidaires et sportives ont continué en 2018 avec un voyage à Madagascar,  une île lointaine, un pays de contrastes et un des plus beaux endroits au monde. Un monde de diversité humaine, animale et géographique.

Le groupe est arrivé à Madagascar le 10 avril pour disputer un match amical, découvrir les installations de l’ONG Yamuna, distribuer du matériel sportif et scolaire et, enfin, voir les paysages les plus emblématiques du pays.

LE MATCH

À Madagascar, les 36 membres de Ramassà se sont rendus au siège des Nations Unies, où ils ont été reçus par les autorités. Ils ont également fait une visite institutionnelle à la Mairie d’Antananarivo, la capitale du pays. Là-bas, ils ont rencontré les membres du club rival, le CNaP, champion de la ligue nationale.

Le match s’est déroulé le dimanche 22 avril sur le terrain de Vontovorona, le village dans lequel travaille Yamuna. Nous sommes ravis que le public, 5433 personnes, ait été au rendez-vous, sachant qu’il y avait eu des émeutes la veille au soir dans la capitale.

Les joueurs sont arrivés sur le terrain accompagnés par les garçons et les filles des maisons d’accueil de Yamuna. Nous avons procédé à un échange de drapeaux, et l’A.E. Ramassà a offert des roses à l’équipe rivale, geste de fraternité en ces fêtes de la Saint-Jean.

Résultat final : 9-1 (but de Rubén Romera), avec une première partie équilibrée et un jeu très sportif de la part des deux équipes. L’évènement a été valorisé comme l’occasion de transmettre aux jeunes, à travers le sport, l’importance de la résolution des conflits de façon pacifique, de la lutte contre la corruption, de la participation citoyenne et de la non-violenceNous avons réalisé l’importance du match lorsqu’il a été annoncé à la télévision d’État, encourageant les fans à y assister:

L'ASPECT SOLIDAIRE

Le projet commun du Ramassà et de Yamuna était ambitieux et difficile. Beaucoup de ressources et de temps ont été investis. L’ONG travaille depuis 2000 à atténuer la situation de marginalité des populations les plus vulnérables et centre son action sur la protection des enfants et des femmes.

Après le match, le Ramassà a distribué du matériel sportif au CNAP. Une partie de ces dons, plus de 300kg, a été fournie par le RCD Espanyol. Du matériel scolaire a aussi été donné aux garçons et aux filles du Centre Éducatif Mandrosoa. Au total, l’équipe a apporté 700 kg de matériel.

Au début, le projet incluait l’achat d’un autobus afin d’amener les enfants souffrant de retards mentaux à l’école d’éducation spécialisée de Tana. Finalement, l’initiative n’a pas pu aboutir, à la suite d’un changement de priorités de l’ONG, puisque Yamuna a finalement dû orienter ses ressources à la lutte contre la peste et aux destructions du cyclone AVA.

De ce fait, le club parrainera la construction de la seconde maison d’accueil des installations principales de Yamuna à Tsinjo. Par ailleurs, après le livre solidaire de l’année dernière « Le rêve de Jan », cette année nous avons publié « Le voyage de Vic », qui nous a aussi aidés à récolter des fonds.

Sensibilisation sociale et culturelle

Les jours suivants le match, le Ramassà a visité le Centre Éducatif Mandrosoa, où il a passé la journée à faire diverses activités avec les enfants : jardiner, faire des activités manuelles, chanter, danser, pratiquer le football coopératif…

À Madagascar, l’école publique ne reçoit aucune aide de l’État, les classes sont surchargées et les professeurs ont un niveau de formation faible. L’ONG Yamuna permet d’atténuer ces problèmes. À la fin de la journée, nous leur avons distribué du matériel scolaire.

Encore une fois, nous avons vécu une expérience qui nous a enrichis en tant que personnes et en tant que club. La visite du Parc National d’Andasibe nous a permis de voir la richesse naturelle du pays. Nous avons le sentiment du travail bien fait et gardons le souvenir des merveilleuses personnes que nous avons rencontrées.